preloader
Actualité

Le syndicat FGTA-FO demande de prioriser les caisses automatiques dans le contexte du coronavirus

Le syndicat FGTA-FO demande de prioriser les caisses automatiques dans le contexte du coronavirus

Dans un communiqué du lundi 16 mars, le syndicat FGTA-Force Ouvrière a proposé une série de mesures pour protéger les hôtes et hôtesses de caisse face au risque du Covid-19, dont le recours aux caisses automatiques. Une position inédite, qui ne manquera pas de faire réagir l’écosystème de la grande distribution.

Longtemps décriées, souvent considérées comme des menaces pour les emplois, les caisses automatiques vont-elles être réhabilitées par la crise sanitaire que nous traversons ? Oui, si l’on en croit la dernière liste de propositions de l’organisation syndicale FGTA-FO. Adressée à la grande distribution, cette dernière regroupe diverses mesures. L’objectif est de protéger les salariés mobilisés afin d’assurer la continuité du service public d’alimentation.

Les risques sanitaires du coronavirus, motif à l’utilisation des caisses automatiques

En vertu de la “responsabilité de l’employeur”, le syndicat demande à la grande distribution de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé des salariés, et plus particulièrement celle des hôtes et hôtesses de caisse. Alors que de nombreux salariés sont confinés chez eux, en télétravail ou bien en chômage technique, certains d’entre eux, dont les personnels des commerces alimentaires, sont mobilisés afin de répondre à la forte demande des consommateurs. Dans ce cadre, on observe depuis plusieurs jours la mise en place de mesures sanitaires visant à protéger ces travailleurs d’éventuels risques de contamination. Mais la meilleure protection reste celle d’éviter tout contact humain; c’est pourquoi le syndicat demande de prioriser l’utilisation des caisses automatiques.

Des caisses automatiques comme solution à la forte demande, selon le syndicat

Autre point clé de la gestion de la crise sanitaire, celle des besoins en main d’œuvre dans le secteur de la distribution. À ce sujet, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a insisté sur les “tensions” qui concernent les salariés de la grande distribution. En effet, face à une demande inédite, la grande distribution, dont les supermarchés, manque d’effectifs. Si la hausse de la demande a pu être amortie par une augmentation des horaires de travail des salariés en poste, cela ne suffit plus. Sur ce point, le syndicat insiste sur la possibilité de réduire la pression exercée sur les horaires des hôtes et hôtesses de caisse. Par conséquent, les caisses automatiques peuvent à la fois répondre aux besoins de main d’œuvre, mais aussi à un allégement des horaires de travail.

Des initiatives de consommateurs qui vont dans le sens de la demande du syndicat

Nombreux sont les consommateurs qui n’ont pas attendu les demandes du syndicat pour se diriger vers les caisses automatiques : de nombreux consommateurs ont l’habitude de s’en servir, tandis que d’autres les découvrent peu à peu, compte tenu des conditions sanitaires actuelles. Régulièrement nettoyées par les magasins, elles sont pour beaucoup un moyen de réduire les risques de contamination. D’autres mettent en avant la volonté de protéger les hôtesses et les hôtes de caisse. Ils sont d’ailleurs nombreux sur les réseaux sociaux à leur rendre hommage. Considérés par certains comme des “héros”, remerciés par d’autres pour leur travail, les témoignages confirment qu’ils ont un rôle primordial dans la crise sanitaire à laquelle est confrontée la nation.

La prise de position du syndicat est un point d’inflexion majeur dans la perception des caisses automatiques. Preuve que chacun peut voir voir un intérêt dans l’utilisation des technologies d’achats.

Partager :