preloader
Entreprises

Amazon entre dans le top 3 mondial des entreprises de la distribution

Amazon entre dans le top 3 mondial des entreprises de la distribution

Avec 140.2 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour l’année 2018, soit une hausse de 18.2% par rapport à l’année précédente, Amazon devient le 3ème acteur mondial de la grande distribution, selon un classement annuel établi par Deloitte.

Le cabinet Deloitte vient de publier son classement annuel des 250 plus importants distributeurs mondiaux. Ce classement se base sur l’étude du chiffre d’affaires et concerne l’exercice 2018. Cette année, le trio de tête est modifié avec l’entrée à la 3ème place d’Amazon. En revanche, Costco, leader des magasins d’entrepôt conserve la 2ème place avec 141.6 milliards de chiffres d’affaires, contre 514.4 milliards pour Walmart qui reste l’incontestable numéro un. Les groupes américains dominent le classement avec 7 des 10 premières places, les Allemands Lidl et Aldi, 4ème et 8ème, et le britannique Tesco à la 10ème place parviennent à rester dans le top 10. Pour trouver des entreprises tricolores dans le classement, il faut descendre à la 18ème place, occupée par Auchan. Leclerc est 21ème, Casino 22ème et Intermarché 27ème. Carrefour, malgré son hypothétique 9ème place, n’a pas souhaité figurer dans le classement suite à un différend sur la méthodologie adoptée par Deloitte.

Amazon, de leader du e-commerce, à leader du commerce tout court en moins de 20 ans

L’étude confirme l’ascension fulgurante du leader du e-commerce Amazon, qui est passé de la 186ème place en 2000 à la 3ème place en 2018. De plus, la forte croissance enregistrée par le groupe américain peut faire penser qu’il dépassera rapidement Costco, qui enregistre quant à lui 9.7% de croissance. L’évolution du secteur et des modes de consommation semble faire du e-commerce un atout essentiel des perspectives de croissance. En ce sens, Deloitte explique que “la croissance de Walmart est principalement alimentée […] par ses investissements dans le e-commerce […] conduisant à un boum des ventes en lignes de 40%”.

Si l’évolution de ce classement est soumis aux indicateurs macroéconomiques mondiaux, tels que la variation du pouvoir d’achat ou l’augmentation des coûts de fabrication, le e-commerce devrait de plus en plus jouer le rôle d’arbitre dans la consécration des leaders de la grande distribution.

Partager :