preloader
Actualité

Chariot intelligent d’Amazon : une nouvelle étape pour l’automatisation du paiement physique

Chariot intelligent d’Amazon : une nouvelle étape pour l’automatisation du paiement physique

Après son concept d’enseigne Amazon Go et sa solution “Just Walk Out”, Amazon continue de faire du paiement automatisé la pierre angulaire de sa stratégie retail. Avec son nouveau “chariot intelligent” capable d’automatiser le passage en caisse, la firme de Seattle confirme ainsi sa présence sur le marché du commerce physique aux Etats-Unis, et à n’en pas douter, son entrée imminente sur le marché européen.

Amazon accélère l’automatisation du paiement dans ses magasins

Le nouvel “Amazon Dash Cart” fonctionne via des capteurs et caméras équipées de vision informatique qui permettent au chariot de scanner et de facturer les produits choisis par le client. Peu ou prou, ce sont les mêmes technologies que celles déjà utilisées dans les magasins Amazon Go, et depuis février dernier, dans le supermarché Amazon Go Grocery de Seattle. Résultat d’une stratégie qui vise à développer en interne des technologies de rupture, à même de libérer le consommateur du paiement physique. Plus encore, l’utilisation de ces technologies dans un tel équipement est la preuve qu’Amazon souhaite rendre aussi familier que possible l’usage de celles-ci.

L’annonce du lancement de ce “chariot intelligent”, n’a pas manqué de susciter l’intérêt des passionnés de technologie et des observateurs avisés du secteur du retail. D’une part, parce qu’Amazon confirme, encore une fois, son ambition d’un monde sans caisses. D’autre part, parce que l’annonce s’inscrit dans un contexte de crise sanitaire dans lequel la résurgence de l’épidémie, autrement dit d’une “deuxième vague”, suscite de nombreuses craintes. Des inquiétudes qui poussent certains consommateurs à privilégier des expériences d’achat dématérialisée. Un point soulevé par Andrew Lipsman, analyste des tendances retail pour le cabinet eMarketer, pour qui “le confinement et les mesures de distanciation liées au Covid-19 ont installé dans nos esprits la notion de commerce sans contact et sans friction”.

Proposer la technologie Amazon à d’autres enseignes du retail

Les chariots “Amazon Dash Cart” seront tout d’abord proposés dans le supermarché de Woodland Hills, en Californie, dont l’ouverture est prévue en fin d’année. Les clients pourront ainsi profiter d’un magasin de plus de 3000 m2 et d’une nouvelle expérience d’achat rapide et sans passage en caisse. En outre, pour l’enseigne, l’utilisation de ces chariots permet d’éviter de construire des infrastructures technologiques importantes et coûteuses compte tenu de la surface de tels magasins.

Passé la phase d’expérimentation, l’équipement a vocation à se généraliser dans les magasins de l’enseigne. Nul doute, qu’il sera également adopté par plusieurs acteurs traditionnels de la grande distribution. Vendue sous le nom “Just Walk Out”, Amazon propose “en quelques semaines” d’équiper des magasins en assurant “une assistance vingt-quatre heures sur vingt-quatre”. Le groupe de commerces d’aéroports OTG ainsi que le distributeur Lery Restaurants ont d’ores et déjà adoptés la solution d’Amazon.

Vers la généralisation des magasins sans caisses

À bien des égards, on peut considérer, et bien qu’elle soit encore américano-centrée, que la stratégie d’Amazon s’avère payante. Le géant du e-commerce revendique, à ce jour, près de vingt-sept magasins Amazon Go aux Etats-Unis. Preuve de l’expansion rapide d’Amazon sur le marché du retail physique. Et de la capacité du géant américain à générer des usages chez les consommateurs.

Pour autant, il convient d’articuler la situation des Etats-Unis avec celle de l’Europe. Pour l’instant, les enseignes physiques d’Amazon ne sont pas présentes sur le sol européen, et le Vieux Continent, dont la France, reste sujet à des oppositions syndicales quant à l’utilisation des caisses automatiques. Néanmoins, plusieurs acteurs du retail veulent croire à l’arrivée imminente des technologies portées par Amazon sur le sol européen. “Vous allez voir une grosse offensive des technologies sans caissières, sous diverses formes” affirme à ce sujet Mark Mahaney, analyste à la banque d’affaires RBC Capital Markets.

Plus encore, Amazon ne cache pas son ambition d’implantation du concept Amazon Go dans l’Hexagone, tête de pont de sa stratégie européenne. Les récents propos du directeur d’Amazon France, Frédéric Duval, à l’occasion de son audition sénatoriale organisée suite au non-respect par l’enseigne des mesures sanitaires, témoignent de cette volonté. “Nous n’avons pas de raison de retarder leur implantation en France, car ils sont plébiscités par la clientèle”, a t-il ajouté, le 28 avril, lors de cette audition. Preuve que les solutions de paiement sans caisse pourraient rapidement voir le jour en France, et que le modèle de magasin défendu par Amazon pourrait devenir un standard pour la grande distribution.

La forte propension d’Amazon à innover et à chercher des relais de croissance extérieurs à son coeur de métier, fait bouger les lignes dans le secteur de la grande distribution. De par la pression concurrentielle qu’elle exerce sur les autres enseignes, Amazon pourrait accélérer l’adoption à terme de ces solutions de paiement sans caisse par plusieurs acteurs outre-Atlantiques de la grande distribution. Par ailleurs, les contraintes sanitaires du Covid-19 pourraient faire perdre à Amazon son exclusivité technologique. Des distributeurs français pourraient être ainsi tentés d’automatiser le paiement physique via leurs propres solutions alors qu’ils proposent déjà des services de paiement sans contact.

Partager :