preloader
Actualité

Comment le modèle de l’ouverture des magasins alimentaires le dimanche après-midi se démocratise

Comment le modèle de l’ouverture des magasins alimentaires le dimanche après-midi se démocratise

Les Français sont toujours plus nombreux à avoir recours aux caisses automatiques et aux technologies d’achat pour payer leurs courses. C’est un des constats établis dans le cadre de la communication des chiffres de 2019 du groupe Casino. Basés sur les mois de novembre et décembre 2019, les chiffres montrent un recours accru aux caisses automatiques de la part des Français. Un recours aux technologies d’achat qui se rapproche du modèle de l’ouverture dominicale des commerces alimentaires.

Le recours aux caisses automatiques dans la grande distribution est en hausse en 2019

Les chiffres communiqués par le groupe Casino autour du recours aux caisses automatiques révèlent une tendance globale qui s’applique à l’échelle nationale. De plus en plus d’enseignes de la grande distribution automatisent leurs services, et de plus en plus de clients reconnaissent avoir recours aux moyens de paiement alternatifs. C’est ce qu’indique une étude publiée en juillet 2019 par le cabinet Nielsen, spécialisé dans les études sur la consommation. Déjà, dans le courant de l’année 2019, la moitié des hypermarchés et supermarchés de France étaient équipés de caisses libre-service.

Face à ce constat, et à la suite des chiffres communiqués par le groupe de Jean-Charles Naouri, le recours aux paiements automatiques a connu une hausse sans précédent dans le courant de l’année 2019. Ainsi, 45% des paiements dans les hypermarchés Casino sont effectués sur des caisses en libre-service. En 2019, 7% des Français interrogés dans le cadre de l’étude Nielsen n’avaient jamais eu recours aux caisses dites traditionnelles. Un constat qui montre l’émergence grandissante de nouvelles habitudes de consommation des Français.

L’ouverture des magasins le dimanche renforce l’utilisation des caisses automatiques

L’année 2019 a également été marquée par une hausse de l’ouverture, de manière automatisée, de certains hypermarchés le dimanche après-midi. Des ouvertures qui ont fait couler beaucoup d’encre et qui ont montré des oppositions dogmatiques à une réponse apportée par la grande distribution à une demande des Français. Des oppositions de la part du corps syndical, qui a toutefois trouvé des consensus sur le devenir du métier d’hôte de caisse. C’est ce qu’à confirmé l’accord signé le 26 février dernier entre les représentants syndicaux et la direction de Casino. Un accord qui consiste à l’accompagnement des hôtes et hôtesses de caisse dans l’évolution et la digitalisation de leur métier.

Face à la concurrence du e-commerce, et en s’appuyant sur les nouvelles habitudes des consommateurs, certains Géant Casino ont annoncé leur ouverture le dimanche après-midi. Une ouverture qui n’est possible que pour les magasins suffisamment équipés en moyens de paiement alternatifs. En effet, le dimanche après-midi, le droit du travail n’autorise pas le travail des personnels des magasins. Ainsi, les clients sont invités à effectuer leurs achats en totale autonomie. Seul un personnel de sécurité, extérieur à l’enseigne, est invité à veiller à la sécurité des clients et des lieux.

L’année 2019 a également montré une augmentation du nombre de magasins ouverts le dimanche. C’est le cas d’Auchan, ainsi que de différentes enseignes situées dans des zones touristiques internationales. Une dérogation géographique qui permet légalement de pouvoir rester ouvert le dimanche toute la journée. Ainsi, l’année 2019 a montré plusieurs évolutions qui ont été complémentaires. Premièrement, l’augmentation du nombre de magasins équipés en moyens de paiement alternatifs. Deuxièmement, l’augmentation du nombre de magasins qui peuvent ouvrir le dimanche après 13 heures. Un constat qui s’effectue sur l’ensemble du territoire national. Et qui est renforcé dans la crise sanitaire actuelle.

L’utilisation des caisses automatiques comme mesure de précaution contre le Covid-19

Le début du mois de mars 2020 est marqué par la lutte contre l’épidémie de Covid-19 qui sévit en France. Alors que le gouvernement a annoncé un confinement de la population, de nombreux secteurs économiques continuent leur activité. C’est le cas de la grande distribution, en première ligne pour apporter aux Français des biens de premières nécessité.

Des consignes sanitaires et des gestes barrières doivent absolument être appliqués dans les magasins, tant pour les clients que pour le personnel. En ce sens, force est de constater que le modèle de l’ouverture des magasins le dimanche après-midi est particulièrement appliqué dans les enseignes équipées. Ainsi, pour limiter les risques de contamination, les clients ont davantage recours aux moyens de paiement alternatifs. Les clients comme les directions de magasins en appellent à l’utilisation des caisses automatiques. Pour les enseignes qui en sont équipées, il est aussi fait recours aux moyens de paiement numériques, via smartphone.

Ce sont autant de pratiques qui viennent soulager, en cette période d’incertitude sanitaire, le personnel des magasins et particulièrement les hôtes et les hôtesses de caisse. En effet, les caisses automatiques ont le mérite de limiter le maximum les contacts entre les clients et le personnel de caisse. Il en est de même face aux fortes affluences relevées avant et au début du confinement. Cela constitue un moyen d’alléger la charge de travail d’hommes et de femmes en première ligne.

L’ouverture des magasins le dimanche : une tendance sur le long terme ?

La crise du Covid-19 et sa gestion par les enseignes de la grande distribution ont également mis en lumière un recours massif aux systèmes de livraisons. Des livraisons à domicile, ou drive, qui se mettaient peu à peu en place à travers la France. Des adaptations à la crise actuelle de la part du secteur de la grande distribution, qui n’ont fait que confirmer une tendance globalement déjà entreprise par la filière.

De même, la crise sanitaire du Covid-19 a bouleversé l’organisation des horaires de la filière de la distribution. En amont, la logistique fait à présent fonctionner ses entrepôts le dimanche, à la suite d’un décret signé par Muriel Pénicaud. Autant de signaux faibles qui montrent que le travail dominical permet de s’adapter à une situation de crise. De plus, la crise du Covid-19 n’a fait qu’accélérer l’application de nouveaux standards, tournés vers l’automatisation et le digital.

Les chiffres de la grande distribution pour l’année 2019 sont pour cela flagrant. Avant le Covid-19, la tendance était déjà à l’automatisation et à l’ouverture dominicale. Des considérations que le secteur de la grande distribution devra prendre en compte pour penser le “monde d’après”.

Partager :